La translittération et la transcription de la langue Arabe

25 mars 2013

clavierDéfinition de la translittération

La translittération est la conversion d’un texte à partir d’une écriture d’une langue à une autre. Par exemple, l’expression Arabe «  السلام عليكم » peut être translittérée en Français comme « Assalamo alaykom »  en écrivant les mots Arabes en lettres latins exactement comme la prononciation en Arabe.

La translittération peut constituer un élément essentiel de la transcription qui convertit le texte d’un système d’écriture à une autre. De vue théorique, la translittération systématique est une cartographie d’un système d’écriture dans un autre mot, par la parole, ou bien idéalement lettre par lettre. La plupart des systèmes de translittération sont de type « un à un », donc un lecteur qui connaît le système peut reconstruire l’orthographe originale lettre par lettre.

Définition et utilisation de la transcription

On définit la transcription comme l’action qui consiste à substituer à chaque phonème ou à chaque son d’une langue un graphème d’une instruction d’écriture. La transcription dépend donc de la langue cible, un phonème unique peut correspondre à plusieurs graphèmes suivant la langue considérée. La transcription est utile lors de l’enseignement des langues étrangères, car elle permet de lire d’une manière plus ou moins correcte et explicite les mots de la langue cible.

Normes de la translittération Arabe :

Il existe plusieurs normes de translittération de l’Arabe/Latin. Nous vous présentons dans le document pdf suivant les normes :

  • DIN 31635 – 1982(1.0)
  • ISO 233 – 1984(2.0)
  • ISO/R 233 – 1961(3.0)
  • UN – 1972(4.0)
  • ALA-LC – 1997(5.0)
  • EI (Encyclopédie de l’Islam) – 1960(6.0)

Vous pouvez voir et télécharger ce document en format pdf en cliquant ici :

TRANSLITTÉRATION DE L’ARABE

(Source de document: Thomas T. Pedersen Rev. 2.2, 2008-02-25)

Types de translittération et transcription

La translittération  dépend  de l’usage de la langue de la personne qui pratique la translittération. Pour la langue Française par exemple, un francophone pourra transcrire le son « ch » (comme chien) par le digramme « ch ». Pour un Anglo-Saxon, il choisira le « sh ». L’équivalent en Arabe pour le dernier exemple est une seule lettre. Il s’agit de « chine », en Arabe on l’écrit « ش  ».

La translittération phonétique est le type le plus connu et le plus utilisé de la translittération. Il ya aussi un autre type de translittération partielle. Un mot source peut être translittéré en identifiant d’abord tous les segments de préfixe et suffixe applicable sur la base des lettres du mot source. Tous ces segments, en combinaison constituent une liste de potentielles translittérations partielles. Donc, une translittération partielle peut inclure le préfixe uniquement ou segments suffixe seulement. Une translitération partielle comprendra également quelques lettres non cartographiées du mot source, à savoir les lettres entre la fin du préfixe et du début du suffixe.

Un autre type de transcription est la transcription phonologique, qui ne représente pas les sons émis exactement mais seulement les phonèmes pertinents de la langue.

Notre service en ligne de translittération de l’Arabe

Un script en ligne de translittération permet d’utiliser un clavier dans un alphabet d’une langue pour écrire du texte dans l’alphabet d’une autre langue totalement différente. Par exemple, grâce à la translittération vous pouvez écrire un texte Arabe en tapant avec des lettres latines en utilisant un clavier en Français (AZERTY), ou en Anglais (QWERTY) ou autre.
L’image suivante illustre bien le principe du système de translitération systématique du Français/Latin vers l’Arabe :

translitteration transcription arabic

Vous pouvez tester cette technique sur notre site arabe-clavier.com en cliquant dans le menu sur le lien « Ta3reeb ».

 

Laisser un commentaire