Naissance de l’écriture et la calligraphie Arabe

12 septembre 2013

calligraphie_arabeLe mot calligraphie vient du grec “Kallos” qui veut dire Beauté, et de “Graphein”, pour Ecrire. La calligraphie, c’est donc l’art d’écrire d’une belle façon, de bien former les caractères d’écriture.

L’écriture arabe n’est née qu’en 500 après J.C., car le peuple était alors majoritairement nomade, et qu’il était donc plus évident de communiquer oralement.

Bien entendu le Coran, et par là même la diffusion de l’islam, ont joué un rôle central dans la naissance de cette écriture : comme le livre sacré ne pouvait être récité qu’en arabe, il fallut définir une typographie explicite et claire, afin que le message d’Allah soit transmit de la façon la plus exacte possible. En outre, comme l’islam interdit de représenter des figures humaines, il fallut développer l’écriture de manière très riche et diversifiée afin d’expliciter et illustrer d’autant plus la parole divine. La première révélation du Coran a d’ailleurs pour sujet l’art de l’écriture que Dieu a octroyé à l’homme, ce qui démontre bien l’importance de cet art dans la culture islamique, art qui prend souvent bien plus une valeur symbolique que ce qu’il ne sert de simple outil de verbalisation.

calligraphie_arabe_new

Bien sûr, la calligraphie arabe a subit diverses évolutions au cours du temps: Ibn Muqla a notamment introduit l’étape la plus importante, en amenant la notion de proportion, et en faisant de la calligraphie une discipline rigoureuse.

Deux groupes de calligraphie arabe sont distinguables : les écritures “coufiques”, assez anguleuses, et les écritures dites “cursives”, bien plus arrondies. Il existe bien sûr davantage de variantes, mais ces deux systèmes demeurent les principaux.

La calligraphie est basée sur l’équilibre et le dynamisme de la composition ; la forme même des lettres oblige, lorsque l’on les écrit, à beaucoup de concentration et de minutie. Tout est mesuré au détail près, et la taille des lettres est modulée en fonction de leur position dans la phrase ou le mot.L’instrument d’écriture utilisé est le “calame”, un roseau taillé en biseau.
La calligraphie arabe consiste en l’entrelacs d’une ligne de base simple et de lignes verticales, souvent complétées par des signes typographiques tels que les points ou les apostrophes. Elle peut aussi avoir des côtés “figuratifs”, à savoir qu’en écrivant, une ou plusieurs phrases ou parfois juste un mot, certains artistes parviennent à réaliser des images figuratives ; on appelle cela des calligrammes. Ils sont souvent présents sur des rouleaux talismaniques, sortes de parchemins roulés sur lesquels sont écrits divers textes et représentations religieuses.

calligraphy-arabe

La calligraphie est désormais la forme d’art la plus respectée dans la religion islamique, car c’est une tradition artistique mêlant à la fois beauté, héritage littéraire et spiritualité.

calligraphie_arabe1

 

Laisser un commentaire